Histoire d'Etang-sur-Arroux

Photo Etang page histoire
Un peu d'histoire


Etang-sur-Arroux est une charmante petite cité établie au confluent de la Braconne, du Mesvrin et de l'Arroux. Située entre Luzy et Autun, cette bourgade doit sa prospérité à sa position de carrefour routier, ferroviaire, économique et touristique du sud du Morvan.

La construction d'un pont en 1880, favorisa grandement son développement; auparavant, aucun ouvrage n'enjambait la rivière sur 45 km. Ce pont de pierre a remplacé l'ancien gué, autour duquel étaient blotties la douzaine de maisons qui constituaient alors la bourgade.Etang sans le pont

Le pont à 5 arches, symbole du nouvel essor d’Étang-sur-Arroux, devint vite, et demeure encore aujourd’hui, le blason de la ville.
Pont sur l'Arroux

Blason etang

 

 

 

 

 

 

 

 



Le village apparaît sous le nom de stagnum dans un pouillé du 11ème siècle. Etang dépendait du baillage, de la recette et du Diocèse d'Autun, de l'archiprêtré de Luzy (Nièvre) et du marquisat de Montjeu (château de Broye).
Au XIIe siècle, le village d'Etang-sur-Arroux était tenu en arrière fief par une noble famille, les d’Estang.
La Perrière, sur la rive gauche de l’Arroux, est un lieu très ancien et formait autrefois, comme Étang, une dépendance de l'évêché d'Autun. Il fut cédé en fief au comte de Nevers.

Une ancienne voie romaine conduisait les habitants d'Autun à Toulon-sur-Arroux en passant par le Mousseau.

L'Etang


Le toponyme indique tout simplement que les premières habitations se sont édifiées près d'un plan d'eau. On sait quelle importance pouvait revêtir, dans les temps anciens, la présence d'un point d'eau potable pour le choix du site d'installation d'un village. A noter qu'il ne faut pas prendre le mot étang dans le sens où nous le connaissons de nos jours. En effet, au Moyen Âge, le terme pouvait recouvrir des réalités très différentes, du grand lac à la simple pièce d'eau.

L'Arroux


Le nom de la rivière vient d'une racine ligaure atur (=source). Rappelons que les Ligures ocupaient le sud de notre pays avant l'arrivée des Gaulois.
Le nom primitif a dû être Aturavum (le suffixe -avum est gaulois).
La "Gallia christiana" nomme en effet le cours d'eau fluvius Aturavus en 924. On trouve encore Adro en 959 et Arroy en 1088.

 Sources :
- Collectif, Etang et son passé, Le Caractère en marche, 1997.
- CASSAGNE Jean-Marie, Dictionnaire des villes et villages de Bourgogne, L'Escargot Savant, 2013.
- RAGUT C., Département de la Saône et Loire, Res Universis, 1992.
- Collectif, Parc naturel régional du Morvan, Gallimard, 1998.

Patrimoine d'Etang-sur-Arroux